Françoise Keller

Françoise Keller, fondatrice de Concertience, est passionnée par ce qui se vit dans le monde du travail. Elle accompagne les personnes et les équipes à développer leur pouvoir d’agir, à favoriser une coopération durable et à transformer la culture des organisations. Formatrice certifiée en Communication NonViolente (CNV), Françoise Keller voit ce processus comme une compétence relationnelle essentielle qui permet aux personnes d’être des acteurs éclairés des transitions managériales, sociétales, de gouvernance et d’organisation qui sont à l’œuvre.

Françoise Keller, fondatrice de Concertience.

Le monde de l’entreprise : les atouts du travail en équipe et les freins à la communication

Après avoir été diplômée docteur ingénieur de l’École Centrale de Paris, Françoise a exercé avec passion son métier d’ingénieur, notamment comme chef de service et responsable de projet chez Matra Transport International. Elle y a expérimenté ce qu’elle aime vivre dans les équipes : une espèce de magie comme celle qui opère dans les orchestres.

Elle a aussi vu les limites du travail en entreprise. Cette société avait connu un énorme traumatisme avant son arrivée : le projet Aramis, sur lequel les employés avaient travaillé pendant 15 ans, et qui s’était finalement soldé par un échec. Françoise a voulu se renseigner sur ce qui s’était passé, mais c’était un sujet absolument tabou dans l’entreprise et c’est en fin de compte en lisant ce qui avait été écrit sur le sujet qu’elle a un peu mieux compris la cause de cet échec : le silence.

Si vous voulez en savoir plus sur cette affaire et ce qu’elle a permis à Françoise de comprendre, vous pouvez visionner sa conférence TEDx Roanne :

Ce qui l’a touchée dans cette expérience, c’est qu’au fond, ce n’était la faute de personne si ce projet s’était arrêté… Les gens n’avaient simplement pas suffisamment parlé entre eux. Certes, il y en a bien quelques-uns qui avaient dit que le produit était trop compliqué, qu’il ne répondait pas vraiment aux besoins des villes. Mais ils n’ont pas été écoutés, car le projet était trop fantastique. Il a fallu qu’ils aillent jusqu’au bout de la conception du produit pour prendre conscience que, finalement, il était inexploitable. Françoise en était terrifiée. Elle ne voulait surtout pas vivre ça au travail, et encore moins dans sa famille : éduquer ses enfants pendant 15 ans pour se rendre compte qu’elle n’avait pas fait ce qu’il fallait…

Grâce à son parcours en entreprise, Françoise Keller a acquis la conviction que la réussite de nos projets dépend de notre capacité à écouter celui qui a un avis divergent. C’est facile de rester entre nous, avec des gens qui pensent comme nous, mais pour elle, il est indispensable que nous apprenions à communiquer avec des personnes qui ont des points de vue différents du nôtre.

La CNV, la sociocratie, l’intelligence collective pour favoriser la coopération au travail

Françoise Keller a d’abord travaillé à faire évoluer les pratiques managériales grâce au coaching : elle est devenue coach certifiée C&T© (École Vincent Lenhardt) en 2003.

En 2000, elle a découvert la Communication NonViolente (CNV). Grâce à elle, Françoise a compris quelles sont les compétences qui peuvent nous permettre de discuter avec quelqu’un quand nous ne sommes pas d’accord. Elle s’y est formée, s’y est investie sans compter et est devenue formatrice certifiée par le CNVC® en 2006. Elle a créé Concertience la même année, participant depuis à la formation CNV de milliers de personnes à Lyon et dans le Rhône. Elle est l’auteure de 3 ouvrages de référence sur la CNV chez InterEditions et de plusieurs publications sur le sujet. Elle a participé à de nombreuses émissions de radio et organise des conférences pour sensibiliser à la CNV.

Consciente que contribuer à la paix et au dialogue demande du courage et du soutien, elle a participé à constituer un maillage d’acteurs de la CNV en France : elle a été co-fondatrice de l’Association pour la CNV en Rhône-Alpes (ACNV Rhône-Alpes), puis de l’Association des formations CNV en France (AFFCNV), dont elle a assuré la présidence les 6 premières années, de 2013 à 2019.

En parallèle de son investissement dans la CNV, Françoise s’est formée à la sociocratie : elle a été co-fondatrice du Centre français de sociocratie (CFS). Devenue experte certifiée par le Centre mondial de sociocratie, elle a organisé des formations à la sociocratie au sein de Concertience, pour finalement resserrer ses propositions sur la CNV. Cette approche, toutefois, tout comme celle des forums ouverts ou encore de la facilitation graphique, fait pleinement partie de sa manière de transmettre la CNV aujourd’hui.

En 2020, la Société d’Encouragement auProgrès, qui a pour but d’encourager le progrès sous toutes ses formes et dans toutes les branches de l’activité humaine, a décerné une médaille d’or à Françoise Keller pour son oeuvre remarquable et sa contribution au Progrès.

Quand les branches se querellent, les racines s’embrassent

Proverbe africain