La CNV au service du Changement Social

En nous invitant à transformer nos violences ordinaires, la Communication NonViolente (CNV) favorise les coopérations durables, l’apaisement des conflits et la prise en compte des besoins de chacun. Dans le monde du travail et les projets citoyens, elle est un puissant levier pour placer la personne au cœur des engagements et construire une performance globale. Appuyons-nous sur la CNV pour le changement social que nous voulons voir émerger.

Qu’est-ce que la CNV ?

La Communication NonViolente : une définition

La CNV est un processus pragmatique et puissant destiné à améliorer les relations interpersonnelles et à favoriser la coopération. Il a été mis au point par Marshall B. Rosenberg, psychologue américain, élève de Carl Rogers, dans les années 1970.

Dans son ouvrage de référence Les mots sont des fenêtres, Marshall B. Rosenberg introduit la CNV comme un processus visant à renouer avec nous-mêmes et avec l’autre en nous appuyant sur notre élan naturel à contribuer. Ce processus attire notre attention sur quatre éléments importants :

  • L’observation d’une situation, en se basant sur des faits et non sur des interprétations ;
  • Les sentiments que cette situation éveille en nous, en prenant soin de les différencier des évaluations masquées ;
  • Les besoins qui sont derrières ces sentiments : ceux-ci sont universels, ce qui nous permet de nous relier aux besoins des autres ;
  • La demande que nous pourrions nous faire ou faire à l’autre (aux autres) pour satisfaire nos besoins.

À travers ces différentes étapes, la CNV permet de comprendre la manière dont nous fonctionnons et ce qui se joue dans les relations interpersonnelles. En déjouant les freins à la communication, elle nous apprend à nous exprimer clairement et à augmenter nos chances d’être entendu, tout en écoutant l’autre.

Aujourd’hui, plusieurs approches sont issues des travaux initiaux de Marshall B. Rosenberg sur la Communication NonViolente : on parle de communication bienveillante et de communication empathique, notamment. Pour transmettre la CNV toutefois, il faut obtenir une certification, et ainsi devenir formateur certifié du CNVC®. Cela constitue une garantie de qualité.

L’intention de la CNV

La CNV vise à nous suffisamment d’autonomie pour contribuer à des relations qui soient satisfaisantes pour soi et pour autrui, dans le respect des besoins de chacun. Dans une vision systémique, il s’agit aussi de contribuer, par sa posture personnelle, à une culture et à des systèmes qui prennent en compte les besoins de tous.

Plusieurs niveaux d’intention peuvent être identifiés au sein de cette visée générale :

  • Prendre soin de soi : la CNV est un processus qui permet de mieux comprendre ce qui se passe en soi, de développer les ressources pour prendre soin de soi dans la réalité de son contexte ; au travail, cela peut permettre, par exemple, de prévenir l’épuisement professionnel, de se protéger dans un contexte violent, de développer son pouvoir d’agir, de sortir de la plainte et de faire des choix en conscience, qui prennent en compte tous les besoins ;
  • Développer des relations de qualité : l’expérience de la CNV montre que nous avons suffisamment de ressources et de créativité pour prendre en compte les besoins de tous quand ceux-ci sont identifiés et qu’ils sont différenciés des stratégies pour les satisfaire ; la CNV permet de développer des compétences relationnelles pour s’exprimer en augmentant les chances d’être entendu, pour écouter l’autre dans l’ouverture et pour favoriser les relations de confiance et la coopération ;
  • Gérer les conflits et transformer les tensions : l’intelligence collective et la bonne santé des organisations demandent de la diversité et engendrent, par nature, des tensions ; la CNV au quotidien donne des clés pour accueillir les tensions et les transformer de manière constructive ; elle donne aussi des repères clairs pour pratiquer la médiation et permettre des sorties de crise qui prennent en compte les besoins de chacun ;
  • Avoir, si nécessaire, un usage protecteur de la force : lorsque la vie est en danger, la CNV nous invite à poser un acte clair de protection, pour ensuite nous rouvrir une fois que nous sommes en sécurité ;
  • Contribuer à une culture de coopération et de pouvoir avec : la CNV donne des repères communs pour concrétiser, dans les comportements quotidiens, des intentions de coopération, de bienveillance, de respect, de responsabilité environnementale…

Dans la vie, nous avons le choix entre être heureux ou avoir raison

Marshall B. Rosenberg
Savoir écouter permet de favoriser les coopérations durables.

Utiliser la CNV pour le changement social

L’importance et l’impact de la communication relationnelle sont souvent sous-estimés dans le monde du travail. En améliorant la qualité des relations, la CNV constitue un outil de changement profond, qui dépasse souvent les attentes des personnes accompagnées dans leur pratique professionnelle ou engagement associatif, et celles des organisations !

La CNV en milieu professionnel

Ce que la CNV et le changement social apportent aux personnes :

  • identifier les conforts et inconforts vécus au quotidien et savoir y faire face ;
  • développer son pouvoir d’agir et permettre celui des autres ;
  • améliorer son écoute grâce à l’empathie ;
  • favoriser un dialogue constructif ;
  • gagner en clarté et en cohérence dans son expression ;
  • formuler plus précisément ses souhaits et motivations ;
  • etc.

Ce que la CNV apporte aux organisations :

  • gagner en efficacité collective et en créativité ;
  • développer des relations sincères en osant l’expression authentique ;
  • mieux partager et incarner ses valeurs ;
  • concilier performance économique et bienveillance ;
  • prévenir les conflits et l’épuisement professionnel ;
  • développer une stratégie puissante de RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises) ;
  • etc.
Les relations interpersonnelles sont le socle du travail en équipe.

La CNV pour favoriser la transition

Dans notre monde en transition, la CNV est un puissant levier de transformation sociale, pour devenir des acteurs inspirants, bienveillants et efficaces dans nos engagements professionnels et citoyens. Que nous soyons salarié, dirigeant, militant, acteur associatif, activiste… que nous portions un projet citoyen et collectif, une association, une entreprise… nous avons tous besoin construire une vision partagée et inspirante. Nous souhaitons définir des règles de fonctionnement collectives, une culture commune et une gouvernance partagée au service de cette vision. La Communication NonViolente nous invite à placer l’éthique et le discernement au cœur de nos choix, à développer un « pouvoir avec » plutôt qu’un « pouvoir sur » pour favoriser la citoyenneté et œuvrer pour un monde durable.